• echapbelles

Gémil

un porche pour séduire...

Gémil
Gémil, paisible commune d’une superficie de 280 hectares et 274 habitants, située au croisement de deux voies de communications, atout incontestable pour son développement.

L’ancienne route nationale 88 (RN88) rebaptisée RD888 relie le village à Montastruc-la-Conseillère distant de 1,5Km. Son entrée/sortie (n°4) de l’autoroute A68 (Toulouse-Albi) lui assure une connexion directe avec Toulouse (17km). Le nom de Gémil apparaît d’assez bonne heure dans la deuxième moitié du moyen âge et les documents du XIIè siècle, détruits pour les autres lieux, mais heureusement sauvés, pour celui-ci, en font le château le plus anciennement cité dans le canton, aux dates de 1173 et 1175.

Il constitue alors un petit village fortifié, érigé en fief sous la suzeraineté des comtes de Toulouse et possédé par les seigneurs de Paulhac, que nous avons vus gagnés, quelques années après, à l’hérésie albigeoise. Lors de la réunion du toulousain à la couronne, en 1271, ses deux consuls prêtèrent serment de fidélité au roi et la communauté eut à supporter, à la fin du siècle, les exactions faites par les agents de Philippe le Bel au nom du fisc.

Durant les guerres de protestantisme, nous trouvons qu’en 1587, pendant qu’on ramenait à Toulouse les canons du siège de Salvagnac, les compagnies des sieurs de Chalabre et d’Ambres et 200 hommes de pied conduit par le capitaine Gragnague furent logés à Montastruc et à Gémil. Les royalistes occupèrent Gémil de 1596 à 1598, car il figure avec Buzet et Paulhac dans le département de Ventadour, général d’Henri IV, tandis que les autres localités limitrophes obéissaient à Joyeuse et aux Ligueurs.

L’église Saint-Pierre

L’église est dédiée à Saint-Pierre, Patron de la Paroisse. Au XIIIè siècle, elle appartenait  à l’abbaye de Moissac. Au XVIIè siècle,  elle figurait comme l’annexe de Montastruc. Elle devint par la suite une paroisse distincte et de nouveau une annexe de Montastruc du 26 juin 1810 au 23 avril 1865. Le service était assuré par l’un des vicaires de Montastruc payé et logé par l’Archiprêtre. Ce dernier partageait  la dime avec le Prieur de Buzet. La petite église de style roman a été construite au cours du XIIè et XIIè siècles, sauf le clocher qui serait d’une date postérieure. Les chapelles n’ont été construites qu’au début du XIXè siècle.

La porte d’entrée, placée sur le côté gauche de la nef est encadrée par un porche classé par les monuments historiques.

Ce porche est constitué de deux colonnes supportant les chapiteaux à personnages, représentant Adam et Eve près de l’arbre du Bien et du Mal, enlacés par le serpent séducteur.

Environnement

Plusieurs exploitations permettent de garder à notre commune de Gémil son caractère rural et son espace agricole indispensable.
Le soleil, le calme, son accès facile font de ce village un havre de paix où il fait bon vivre.

 

Renseignements

COMMUNE DE GÉMIL

Mairie de Gémil :  Route d’Albi, 31380 Gémil

Tél : 05 61 84 26 03
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Galerie photo

Téléchargement