• echapbelles
×

Annonce

Google Geocoding API error: You are over your quota.

Gragnague

et la vallée du Girou...

Gragnague
La première mention du nom de Gragnague se trouve dans le capitulaire (registre de l’an 1000) de St-Sernin de Toulouse.

Il porte la mention de « ecclésia de garanaïga » (XIè siècle). L’ étymologie probable de Gragnague proviendrait de l’occitan «garan aiga» : «grandes eaux». Il y a quelques siècles le Girou n’était pas canalisé et les inondations étaient fréquentes ce qui expliquerait cette origine. Nous voyons apparaître ensuite : Garanhago, Garanhaiga, Garagnaco, Gramgagne, Graniague, Granhiage, graniago, granhago, granhaco. Depuis 1707 apparaît l’orthographe Gragnague.

Place Bellegarde

L’ensemble de la place, les façades de la mairie et des anciennes écoles, l’église, ont été classées «Site inscrit» depuis 1943. Gragnague est un charmant petit village de la vallée du Girou, il est bâti autour de 2 grandes places ombragées. Sa mairie toute en briques est représentative des bâtiments officiels construits en Haute Garonne au début du XIXè siècle. Le cœur historique du village est typique avec quelques belles demeures de style Toulousain.
Le blason de Gragnague est issu des familles Desplats et De Caulet, seigneurs de Gragnague. «Écartelé au un et quatre de gueules à un lion d’or chargé d’une fasce d’azur et accompagné de trois étoiles d’or posées deux en chef et une en pointe, aux deux et trois d’azur à un lion d’argent lampassé de gueules, coupé de bandes d’or et de gueules de six pièces.» D’après l’Armorial général de France - XIV, 474.

L’ église Saint-Vincent

Il existait à Gragnague un château datant probablement du XVè siècle et trois églises. Tous furent détruits en 1793 pendant la Révolution Française. L’église actuelle de Saint-Vincent a été bâtie quelques années plus tard sur l’emplacement de la chapelle de l’ancien château de Gragnague. Son clocher mur, typique du Lauragais, possède trois baies sur deux étages, une rosace et une ouverture principale.

• Les trois cloches : la petite, datant de 1895, fêlée, a été remplacée en 2008. La moyenne date de 1842 et la grosse a été refondue en 1939. La cloche en bronze de 1405, le calice et la patène du XVIIè siècle sont classés à l’inventaire des  monuments historiques en 1923 et appartiennent à l’Église.

• Édouard Debat-Ponsan, artiste peintre, venait passer ses vacances dans la propriété familiale à Gragnague. Il fut célèbre pour ses portraits, mais aussi pour ses peintures inspirées de l’Antiquité et ses scènes de la vie paysanne notamment de la vallée du Girou : «Scènes de vendanges à Gragnague, Le Girou dans la plaine de Gragnague, L’église de Gragnague»…

Le château Degrés

Les pèlerins qui empruntent le GR46, traverseront et pourront admirer ce domaine agricole dont le château abrite des chambres d’hôtes. Le site du Château Degrés était occupé, probablement depuis le Moyen Age, par une église dédiée à Saint Sernin et par son cimetière qui figurent sur les plans du cadastre du début du XVIIIè siècle. Le château a été reconstruit en 1767 et a conservé son architecture de l’époque, il domine la vallée sur la rive droite du Girou; église et cimetière ont, eux, été détruits, lors de la Révolution Française. Le parc d’agrément du château, composé d’arbres remarquables est inscrit à l’inventaire général du Patrimoine Culturel. Une splendide allée de plus de 60 pins parasols s’étire sur la crête de la colline.

Le long du Chemin, en face du Domaine de Degrés, les voyageurs remarqueront une belle allée de mûriers, témoin des vestiges de l’activité d’élevage du ver à soie dans la région.

La tour

Un moulin à vent et la tuilerie sont mentionnés sur le terrier Seigneurial de 1707. Un deuxième moulin apparaît à proximité sur le cadastre de 1836. La tour est le vestige du premier moulin à vent situé sur les terres en bordure de l’avenue de la Briqueterie.
Fin 1800, début 1900 cet ancien moulin fut transformé en château d’eau et il appartenait à M. Paul Prunet.

Il a ensuite appartenu à M. Joseph Aynie domicilié Place P. Prunet (d’aujourd’hui) En 1916 il alimente cette demeure qui est à l’époque la seule maison de la commune à bénéficier de l’eau courante. Au-dessus de la porte d’entrée on peut lire l’inscription gravée : « Tour de la Victoire 1914-1918 » Dans les années 1920 / 1930, il était de coutume, le 14 juillet de hisser le drapeau tricolore et d’allumer des bougies que l’on plaçait sur les créneaux du château d’eau. La tour est encore aujourd’hui une propriété privée.

A voir également la fontaine située derrière l’église et la zone verte du moulin pour un moment de détente : tables de pique-nique, parcours de santé, jeux …

Randonnée

Si vous souhaitez faire une promenade ou randonnée, La Ronde des Berges, PR24 de la Haute-Garonne débute au cœur du village et sillonne la plaine du Girou sur trois variantes : 4,5 km, 6,5 ou 8,5 km. Pour une randonnée plus longue et plus vallonnée, vous pourrez emprunter le GR46, chemin de St-Jacques de Compostelle venant de Conques et qui traverse notre commune du nord au sud pour rejoindre Toulouse.

Renseignements

COMMUNE DE GRAGNAGUE

 Mairie de Gragnague :  15, Place Bellegarde 31380 

Tél : 05 62 79 97 97
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Galerie photo

Téléchargement