• echapbelles
×

Annonce

Google Geocoding API error: You are over your quota.

Montpitol

Lac du Laragou

Montpitol
Commune de l’aire urbaine de Toulouse située à 20 km au Nord-Est de Toulouse à mi-chemin entre les chef-lieux de canton, Verfeil et Montastruc-La-Conseillère.

Elle est bordée par ces 2 communes ainsi que celles de Roquesérière, Azas et Saint-Jean-Lherm en Haute-Garonne et Garrigues dans le département du Tarn.

Elle est bordée au nord par la route départementale 30 dite route des Crêtes et au sud par le ruisseau du Laragou. Son point le plus bas à 160 metres. Elle accueille sur son territoire une partie du Lac du Laragou. Les principaux quartiers sont La Gardiere, En Jannat, Le Fort, En Gineste, Prats Vidal, En Mazeillé, En Maury, La Gourbertarie, Lissard, Stoupignan, La Soulade, Ferrus.

Histoire

Le nom de Montpitol, viendrait du fait que par temps très clair depuis “le fort” il serait possible d’apercevoir le bout du donjon du Capitole de Toulouse. D’ou le “Mont Pitol”.

Au Moyen âge Montpitol faisait partie de la Seigneurie de Verfeil qui comptait alors vingt places forte alentours. Jusqu’à la Croisade des Albigeois la puissante famille de Portal, protestants cathares, était seigneurs de Montpitol et entretenaient le Fort dont seul un lieu-dit sur la route des crêtes rappelle l’existence.

Jusque dans les années 50 certains souterrains du “fort“ étaient accessibles. Aujourd’hui tout est comblé et a donné lieu à une maison d’habitation moderne. En 1215 Simon de Montfort se fait attribuer les terres du comte Raymond VI de Toulouse protecteur des cathares et le revenu du fief de Verfeil dont fait partie Montpitol est alors attribué aux évèques de Toulouse. En 1278, Bérenger de Portal obtient la restitution de ses biens. L’avancée de la réformation au début du XVIè siècle permit à Jehan de Portal dit le jeune de recouvrer en dot les propriétés (terres et forteresse) de Montpitol mais pas la seigneurie et son droit de haute et basse justice qui restèrent à l’archevêque de Toulouse.

En 1683 les détenteurs du fief de Montpitol étaient les Dames de Feuillantines du faubourg Saint-Cyprien de Toulouse. Avant la Révolution, Montpitol portait le nom de Montpitol-La-Gascogne. On trouve un sieur Jacques Duilhe de Saint-Projet anobli par le capitoulat de Toulouse en 1733, co-seigneur de La Soulade. La paroisse de la Soulade qui accueillait une église dévolue à Saint-Projet a été rattachée à Montpitol par ordonnance de 1817. En fait au moyen-âge Montpitol comptait 3 églises. Au fil des différentes guerres deux ont été détruites pour n’en laisser qu’une seule au coeur du village et dédiée à Saint-Blaise.

Au fil de vos balades à Montpitol vous découvrirez quelques anciennes batisses de caractère, l’ancien presbythère transformé en appartements, le terrain de boule pour pique-niquer après la balade et bien sûr l’église qui domine le village de son magnifique clocher toulousain.

Renseignements

COMMUNE DE MONTPITOL

Mairie de Montpitol - 31380 Montpitol

Tél : 05 61 84 22 01 | Fax : 05 61 84 64 55
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Galerie photo

Téléchargement